ACTUALITES

Face à face : Ribes vs Maurouard

 

A deux jours du match qui va les opposer sur la pelouse Amédée-Doménech, les talonneurs Guillaume Ribes et Jérémie Maurouard répondent à trois questions-vérité...

 

Guillaume, comment envisagez-vous ces six derniers matches de la saison ?

 

Guillaume Ribes : On va jouer tous ces matches comme s’ils étaient une finale, puisqu’il faut gagner les six matches pour être qualifiés dans les six premiers. On va prendre les matches les uns après les autres. Samedi, c’est Oyonnax que l’on reçoit, c’est un match que l’on a préparé avec sérieux, très important pour la suite du championnat puisque si on perd aujourd’hui, la qualification sera définitivement hors d’atteinte.

 

Le CABCL réalise une belle saison. Que manque-t-il à l’équipe pour qu’elle s’accroche au wagon des six premiers ?

 

G.R. : Il nous manque du réalisme, marquer les points pendant les temps forts, comme face au Racing ou à Paris. Il faut marquer quand on a les occasions pour prendre le score le plus vite possible et gagner les matches, ou bien prendre les bonus défensifs si on doit les perdre.

 

Que pensez-vous de votre adversaire de samedi, l’US Oyonnax ?

 

G.R. : C’est une très belle équipe qui a fini sixième la saison dernière. On la connait, on sait à quoi s’attendre, car on se suit depuis trois ans depuis la remontée de Pro D2. A mon avis, les joueurs ont manqué de confiance sur le début de saison, donc ils ont perdu des matches. Depuis, ils jouent avec la peur au ventre, et ça, on le sait, c’est compliqué, on a été à leur place. Je les félicite pour le parcours qu’ils ont réalisé.

 

___________________

  

Jérémie, quel est l’état d’esprit de l’équipe pour ce déplacement à Brive ? 

 

Jérémie Maurouard : L’état d'esprit est toujours positif. On va essayer de bien finir la saison en commençant peut-être à Brive. Cela va être très compliqué mais on ne sait jamais !

 

Une victoire à l’extérieur, est-ce un des objectifs que vous vous êtes fixés pour cette fin de saison ?

 

J. M. : Pourquoi pas, ça pourrait être un début pour nous. On n'a plus rien à perdre aujourd'hui donc on va aller jouer à l'extérieur en prenant du plaisir et en prenant aussi des risques.

 

Que pensez-vous de l’équipe du CABCL ?

 

J. M. : Cette équipe est très combative et elle a démontré qu'elle voulait jouer le haut du tableau dans ce championnat. On connait très bien les brivistes, ils ne lâchent rien et surtout pas devant leur public. Nous avons intérêt à être prêts mentalement car il va y avoir du combat samedi soir.